Page d'accueil

Welcome




Monblogdefemme, la naissance d'un petit blog perso pour partager sur des sujets qui me tiennent à coeur mais aussi mes humeurs, découvertes, expériences, anecdotes, bref la vie quoi !

Parce que j'adore écrire (et parler aussi... beaucoup !) 


Alors ça y est, c'est parti, l'aventure commence... et je vous souhaite la bienvenue dans ma vie de femme ordinaire...

Tarte courgettes - chèvre

Une tarte super simple, rapide et végétarienne : Courgettes - Chèvre



Ingrédients :

1 pâte feuilletée
4 oeufs
1 c à s de moutarde
Lait d'amande (au jugé pour liquéfier l'appareil)
1 fromage blanc
2 courgettes 
1 bûche de fromage de chèvre
Sel - Poivre

Préchauffer le four à 180°

Mettre la pâte feuilletée dans le moule à tarte et la piquer à la fourchette. Étaler 1 c à s de moutarde sur le fond puis réserver.

Dans un petit saladier, mélanger les oeufs, le fromage blanc et un peu de lait d'amande pour liquéfier un peu le tout. Saler et poivrer à votre convenance. 

Rincer et couper les courgettes en rondelles pas trop épaisses et les poser sur la pâte en rond. 

Verser l'appareil à tarte en essayant de le répartir sur la totalité du moule.

Couper des tranches de bûche de chèvre et les disperser sur la tarte.

Enfourner pour 25 min.

Note : je ne fais pas revenir mes courgettes avant car elles ne rendent pas d'eau (bio)

Vers une nouvelle alimentation

Il y a des mois que mon petit cerveau fume sur le sujet... 

Je me questionne, je me renseigne. Je veux me lancer mais je veux y aller doucement. 

Réduire ma consommation de viande avec pour but l'éliminer de mon alimentation, petit à petit, modifier clairement mon alimentation.

Je suis une âme sensible et la cause animale a toujours été importante pour moi. Sans parler du côté environnemental. Au final, c'est presque sans m'en rendre compte que le changement a commencé à opérer.

Éliminer naturellement le veau, l'agneau, le lapin... puis le boeuf. Aujourd'hui j'ai avancé dans ma démarche, je ne mange plus de viande. Fini, niet nada. Et je me sens mieux. Mieux comment ? Tout simplement mieux dans mes baskets vis-à-vis de mes convictions. 

Je pense que j'ai encore pas mal de chemin à faire. Je ne sais pas où tout ça va me mener. je ne m'impose rien, je n'ai pas de date en tête, pas d'idéal à atteindre. Juste être en accord avec moi-même.

Cela passe par l'élimination de la viande dans un premier temps, l'élimination du lait de vache remplacé par les laits végétaux (amandes, noisettes, lait de riz, épeautre, avoine...) et la diminution des produits laitiers.

Je m'informe, je lis beaucoup, je ne veux pas faire les choses n'importe comment.

Ma consommation côté cosmétiques a également évolué, cela va de paire finalement... consommer en pleine conscience. Utiliser des produits non testés sur les animaux.

Pour autant je ne suis pas dans le jugement. Je ne juge pas les personnes qui continuent de manger de la viande, j'en ai mangé avec plaisir jusque là. Et si je change de cap aujourd'hui c'est uniquement pour être en accord avec moi-même. Je ne regarde pas les vidéos choc ni même les images ou encore, je ne lis pas d'articles faits pour secouer les gens. Déjà cela ne me correspond pas, puis je suis bien trop sensible pour cela. Je me fis à ce que je ressens. 

Je n'ai pas encore assez de recul pour dire si cela est finalement facile ou non. Mais je peux dire que c'est possible et que l'on peut se régaler autrement.

Je vais donc créer une petite rubrique "Alimentation-Recettes" j'y mettrai mes trouvailles qui sait, cela pourra peut-être en aider d'autres !




Apprivoiser le silence



Les années passent, elles défilent même. 4 ans. 4 ans que tu es né sans un bruit. 4 ans que ton silence fait parti de ma vie. 4 ans que je l'apprivoise, qu'il me pèse, qu'il me prend la gorge et me tord le ventre. Mais aussi 4 ans qu'il me rappelle que tu as fait de moi une maman.

Mam'ange c'est ainsi que l'on nous appelle, nous les mamans de ces petits bébés partis trop tôt. On connaît l'indicible, l'indescriptible, on sait ce que c'est que de sentir son enfant grandir en soi, projeter toute une vie à ses côtés et se sentir brisée lorsque tout s'écroule.

On nous dit de faire le deuil, mais pour moi, pour nous, il n'est pas question de deuil parce que nous ne pouvons pas faire le deuil de toute une vie sans nos enfants. Trop de gens autour de nous les taisent, agissent comme si nos petits bébés si précieux n'avaient jamais été. Ils sont tellement loin du compte, tellement loin...

Alors aujourd'hui, mon fils, pour ces 4 ans que je ne fêterai pas, pour ce jour où je vais une fois de plus allumer des bougies pour y entrevoir une lueur douce et réconfortante, ce jour où j'irai acheter des roses blanches au lieu d'un jouet que tu aurais rêvé d'avoir, j'écris ce billet ici. Comme pour laisser une trace de toi. Une trace de nous. J'écris ce billet ici pour qu'il puisse faire son petit bout de chemin et arriver jusqu'aux coeurs de mamans qui savent ce silence, qui le connaissent trop bien. 

J'écris ce billet pour toi. Pour nous. Pour elles. Pour dire aussi que même si les larmes coulent et que la douleur est toujours aussi vive, j'apprivoise encore ce silence et ce vide parce que c'est notre histoire. Parce que malgré tout, je suis tellement, tellement fière d'être ta maman. 

Je suis à jamais changée depuis que tu as bouleversé ma vie, et j'aime à dire que tu m'as rendu forte, tellement plus forte. Alors aujourd'hui mon fils, je te dis merci. 

M E R C I

Tu rends ma vie plus belle, c'est troublant. Tu la rends plus belle parce que grâce à toi, tout est différent. Je suis différente. Je sais voir ces petits bonheurs de tous les jours là où tant d'autres se perdent en le cherchant partout. 

4 ans mon fils. Tu me manques cruellement.

J E   T ' A I M E   À  L ' I N F I N I 

Histoire de valeurs

Nous avons tous des valeurs, des principes qui nous tiennent à coeur. Ils font partie de nous, ils nous caractérisent.

La vie est faite de rencontres. Des bonnes, des moins bonnes, mais ça, on ne le sait pas forcément au départ, ce serait moins drôle sinon !

Ce que l'on peut quand même remarquer ce sont nos différences. Certes il nous est possible de composer, accepter, respecter les valeurs et principes d'autrui si elles ne sont pas les mêmes que les nôtres.

Mais qu'en est-il lorsque l'on fait une rencontre qui peu à peu nous transforme ? Quand peu à peu on s'efface, qu'on s'écrase et qu'on laisse l'autre prendre toute la place ?

Bien sûr cela peu aller vers le mieux alors là, c'est tout bonus, mais cela peu aussi vous emmener vers des choix, des attitudes qui ne sont pas les vôtres au départ et qui le deviennent petit à petit.

Je parle ici surtout de la relation à deux. 

Lorsque la personne que vous rencontrez fait de vous ce qu'elle désire, qu'elle obtient tout de vous pour peu que vous vous sentiez un peu aimé et important en retour... c'est triste... je trouve ça triste lorsque l'on est prêt à s'oublier complètement pour une personne, surtout quand la dite personne ne voit dans ce manège que son propre intérêt...  que peu lui importe si vous finissez par vous brouiller avec votre famille ou vos amis, peu lui importe que vous abandonnez vos rêves et objectifs dans le seul but de la satisfaire...

L'entourage, qui avant était pilier devient anxiogène parce que les proches, eux, savent. Ils vous voient changer, ils vous voient aller droit dans le mur, ils lancent des signaux mais ils sont rapidement rejetés sous prétexte qu'ils ne comprennent pas tout ça tout ça... pourquoi ? Pour briller aux yeux de la personne que l'on aime et qui en retour aime ce qu'elle fait de vous et pas pour ce que vous êtes vous, car si c'était le cas, alors elle devrait vous soutenir, être compréhensive et non pas vous éloigner de qui jusque là vous a construit...

respecter l'autre c'est beau, mais avant tout, respectez vous vous-mêmes, cela sera bien mieux. Ne changez rien pour une personne qui n'est pas capable d'en faire autant pour vous, ne changez pas pour une personne qui n'a d'yeux que pour sa propre personne et son propre intérêt.

On est épanoui dans une relation que lorsque l'on est vraiment soi-même...